09 mai 2021

40 ans d'égarements économiques par Jacques de Larosière

DELA ROSIERE.jpg

Les lettres fiscales d'EFI Pour lire les tribunes antérieures cliquer
Pour recevoir la lettre EFI, inscrivez-vous en haut à droite

Jacques de Larosière a fait toute sa carrière au sommet des institutions financières : il a d’abord dirigé le Fonds monétaire international (1978-1987), avant de devenir gouverneur de la Banque de France (1987-1993), puis président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (1993-1998). Il est membre de l’Académie des sciences morales et politiques. Il est notamment l’auteur de :

-Les 10 préjugés qui nous mènent au désastre économique et financier,

-                               50 ans de crises financières 

                                      -Les lames de fond se rapprochent.

 

40 ans d'égarements économiques
par Jacques de Larosière

Quelques idées pour en sortir 



« Cet essai a pour ambition de comprendre comment notre pays s’est laissé glisser, depuis une quarantaine d’années, au bas des classements internationaux pour ce qui est des performances économiques.
Nous nous sommes profondément désindustrialisés tout en augmentant massivement l’appareil d’État, la dépense et les prélèvements publics.
Cet essai entend montrer l’ampleur de nos retards et suggérer la manière de les combler afin de mettre à profit notre avantage démographique qui, à condition que l’on n’y mette pas de nouveaux obstacles, pourrait bien être à l’origine d’un “miracle” français. » J. de L.

08:56 Publié dans aa SOCIETE CIVILE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

la dernière chance du capitalisme par Patrick ARTUS

artus 21.jpg

Les lettres fiscales d'EFI Pour lire les tribunes antérieures cliquer
Pour recevoir la lettre EFI, inscrivez-vous en haut à droite

Le capitalisme néolibéral, dont la nature a beaucoup évolué depuis les années 1980, est en sursis. Perçu comme injuste et inégalitaire, il nourrit colère et rancœurs, faisant le lit des populismes. Circonstance aggravante, il se révèle inefficace en créant de moins en moins de croissance.

Alors, faut-il en finir et changer radicalement de système ?

Dans ce livre, Patrick Artus et Marie-Paule Virard prennent la question à bras-le-corps. Leur diagnostic est sévère : la dévaluation du travail par le profit, le choix de privilégier l’actionnaire au détriment du salarié et des autres partenaires de l’entreprise constituent, selon eux, l’ADN du capitalisme néolibéral et expliquent l’asthénie de la demande. Dès lors, loin d’être tout-puissant, ce dernier a besoin de béquilles pour continuer à avancer. Béquilles qui ne sont rien d’autre que l’endettement sous toutes ses formes et la création monétaire.

La Dernière Chance du capitalisme
par Patrick Artus et Marie-Paule Virard

| Éditions Odile Jacob

Qui est Patrick Artus ?

Montrant que ces politiques économiques atteignent aujourd’hui leurs limites, Patrick Artus et Marie-Paule Virard ne se contentent pas d’analyser les risques qu’elles font courir à nos sociétés : en proposant un autre modèle de capitalisme, ils partagent avec nous les raisons d’espérer.

Patrick Artus est professeur associé à l’École d’économie de Paris
et conseiller économique de Natixis.

Marie-Paule Virard est journaliste économique.

Ensemble, ils ont notamment publié :

 Le capitalisme est en train de s’autodétruire,

La France sans ses usines et Croissance zéro,comment éviter le chaos ? Chez Odile Jacob,

Patrick Artus est l’auteur de 40 Ans d’austérité salariale. Comment en sortir ? 

 

08:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |