23 mai 2022

Lutte contre le blanchement des capitaux dans la secteur du luxe.est insuffisante ( Rapport DGCCR 19.05.22

 

DCCDRF.png

Pour recevoir la lettre d’EFI inscrivez vous en haut à droite
Les lettres fiscales d'EFI Pour lire les  tribunes antérieures  cliquer

patrickmichaud@orange .fr

 

La DGCCRF est l’une des autorités de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT). À ce titre, en 2020, elle a enquêté auprès des opérateurs du secteur de l’horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie et de l’orfèvrerie de luxe afin de vérifier que les professionnels respectaient bien leurs obligations en la matière. 60 % des contrôles ont donné lieu à des injonctions. 

Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

dans le secteur du luxe 

Les professionnels du secteur du luxe méconnaissent leurs obligations

Les clients « à risques » ne sont pas identifiés  et le personnel n’apparaît pas suffisamment formé

Les professionnels ignorent qu’ils sont tenus d’effectuer une déclaration de soupçon à Tracfin

 

10:03 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

Écrire un commentaire