28 novembre 2010

Mme Lagarde au sénat

lagarde.jpgMme Lagarde au sénat

Je vous diffuse le discours de politique fiscale de Mme Lagarde  au sénat le 18 novembre dernier

Ce discours ,clair et structuré, est plein de vision d’une  vraie politique fiscale et la sincérité des propos semble de mise  même si tous les problèmes ne sont pas abordés et solutionnés mais il nous permet de mieux  comprendre certains aspects politiques du PLF2011

 

Séance du 18 novembre 2010 (compte rendu intégral des débats) cliquer

 

Mme Christine Lagarde, ministre. Il est indispensable que notre pays ne se retrouve pas à la merci de tel ou tel financeur ou refinanceur, victime de ses desiderata, par l’effet d’une dette qui serait devenue trop lourde à porter et dont nous ne pourrions assurer convenablement le remboursement.

C’est aussi une question de justice à l’égard des générations futures, car nous ne pouvons pas éternellement vivre à crédit et faire porter à ces dernières le poids de la dette.

Lire la suite

18:40 Publié dans abudgets,rapports et prévisions | Tags : christine lagarde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

28 septembre 2010

ISF Du nouveau !!!!!

bouclier.jpgISF Du nouveau !!!!!

"Il faut regarder ce que font d'intelligent nos voisins",

 

vous avez été très nombreux à me demander de remettre en ligne  la tribune sur une imposition minimum

 

TRIBUNE EFI SUR UNE IMPOSITION MINIMUM

Mme Lagarde  a défendu dimanche 26 septembre 2010 sur EUROPE N°1  le bouclier fiscal, mais n'a pas exclu de le faire évoluer. "Le bouclier fiscal, qui consiste à dire qu'un contribuable ne doit pas payer en impôt plus que 50% de ses revenus, me paraît un bon principe", a-t-elle affirmé. Mais "on le change un peu", dans le cadre du budget de rigueur 2011, qui sera présenté mercredi en conseil des ministres, a rappelé la ministre. Le bouclier ne protégera pas, par exemple, du "coup de rabot" sur certaines niches fiscales et sociales.

L'ISF devant le conseil constitutionnel

Inédit le rapport R Barre sur l’ISF

Le bouclier fiscal n'est il que la  béquille de  l'ISF ?

"Il faut regarder ce que font d'intelligent nos voisins", a poursuivi Christine Lagarde, ajoutant : "le président de la République nous a demandé de travailler sur un projet. (...) Le principe c'est la convergence fiscale avec les Allemands". Or l'Allemagne n'a ni bouclier fiscal ni impôt sur la fortune et pourrait servir de modèle pour une remise à plat de la fiscalité française sur les hauts revenus.

Un rapport sur le sujet a donc été demandé à la Cour des comptes par Nicolas Sarkozy, pour étudier les systèmes fiscaux français et allemand.

 

08 juillet 2007

FRANCE IS NOW OPEN FOR BUSINESS par Mme C.LAGARDE

 05 juillet 2007 - Discours de Christine Lagarde, ministre de l'Économie, des finances et de l'emploi - Europlace

3084a16cccc63e8a8723f36522ffc21b.jpgMesdames, Messieurs,


To me, a long-time corporate lawyer, it is a temptation to speak in English among such an international and brilliant audience. Let me start by saying what a privilege it is to address this famous and gleeful lunch of the Europlace Financial Forum, where business, bankers and ministers can celebrate together Paris’s strengths and achievements. I know you are all hungry so I’ll make it short.

Mais ce n’est que dans ma langue maternelle que je pourrais évoquer ce Pavillon d’Armenonville où nous nous trouvons et où, de proustienne mémoire, Charles Swann allait dîner avec Odette ; cet Armenonville empreint des délicatesses de la Belle Epoque [, qu’une simple phrase musicale, celle de la sonate de Vinteuil, suffisait à faire renaître dans l’esprit de Swann…].

To print the address of Mrs Lagarde click   

Lire la suite