09 février 2013

Michel Rocard Arrêtons les rustines

 rocard.jpg " La gauche n'a plus droit à l'erreur. Chômage, précarité, crise financière: Arrêtez les rustines ",

Flammarion, janvier 2013.


La magistrale leçon d'économie du professeur Michel Rocard
sur la situation de la France



pour commander

De même que le krach de1929 a débouché sur une crise sociale de grande ampleur et sur des années de barbarie, la crise de 2007 va-t-elle entraîner le monde dans une spirale dramatique ? Il n'est pas trop tard pour l'éviter mais nous devons tous avoir conscience des dangers qui nous menacent. En Chine, la bulle immobilière éclate : les ventes de logements ont baissé de 25 % en un. Au même moment, aux États-Unis, malgré un déficit de 9%, du PIB la croissance est désespérément lente et l’accord que vient de négocier Barack Obama ne fait que repousser de deux mois « la falaise ». 

La Déclaration de Philadelphie est souvent rappelée dans cet ouvrage.Elle  a été adoptée le 10 mai 1944 sous la présidence de  TH Roosevelt  (cliquer)

Article 1er


-le travail n'est pas une marchandise;
-la liberté d'expression et d'association est une condition indispensable d'un progrès soutenu;
-la pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous;
-la lutte contre le besoin doit être menée avec une inlassable énergie au sein de chaque nation et par un effort international continu et concerté dans lequel les représentants des travailleurs et des employeurs, coopérant sur un pied d'égalité avec ceux des gouvernements, participent à de libres discussions et à des décisions de caractère démocratique en vue de promouvoir le bien commun.

 

Cosigné avec l'économiste Pierre Larrouturou, ce « La gauche n'a plus droit à l'erreur » traduit dans son titre le climat de l'ouvrage : à la fois un sentiment d'urgence, face à une crise que les deux auteurs estiment loin d'être finie, et aussi un profond scepticisme sur l'efficacité des premières réformes de François Hollande, trop imprégnées, à leurs yeux, de l'idée fausse qu'un retour magique de la croissance inversera la courbe du chômage.

Encore plus explicite, le sous-titre, « arrêtez les rustines », se passe de commentaires.

Jusqu'à quand la fuite en avant peut-elle continuer ?

Alors que tous nos dirigeants misent sur le retour de la croissance en 2013, cette année va sans doute être marquée par une très nette aggravation de la crise.

Le but de ce livre est de dire la vérité sur les dangers qui nous menacent, mais surtout de proposer des solutions à la hauteur des enjeux. Nos systèmes sont de plus en plus interdépendants. Pour le pire mais aussi pour le meilleur. L'effet de domino peut jouer aussi pour sortir de la crise : si la France est capable de clarifier les termes du débat et de mettre en œuvre des politiques réellement efficaces, d'autres pays suivront très vite

Cosigné avec l'économiste Pierre Larrouturou, ce « La gauche n'a plus droit à l'erreur » traduit dans son titre le climat de l'ouvrage : à la fois un sentiment d'urgence, face à une crise que les deux auteurs estiment loin d'être finie, et aussi un profond scepticisme sur l'efficacité des premières réformes de François Hollande, trop imprégnées, à leurs yeux, de l'idée fausse qu'un retour magique de la croissance inversera la courbe du chômage. Encore plus explicite, le sous-titre, « arrêtez les rustines », se passe de commentaires.

 

04:14 Publié dans Politique fiscale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.