27 juin 2020

L optimisation fiscale sous surveillance en droit interne et en droit européen (QPC 31.01.20 et 28.05.20 et CJUE 26.02.19)

optimisation fiscaleNotre ami  Guillaume FONTENEAU nous avait récemment informés par son excellent blog PATRIMOINE  

L’abus de droit fiscal, une nouvelle définition pour lutter contre l’optimisation fiscale ?

 le Conseil constitutionnel vient de rendre  deux décisions 2019-824 QPC du 31 janvier 2020  et ° 2020-842 QPC du 28 mai 2020 dans lesquelles il rappelle qu’il est amené à contrôler des dispositifs fiscaux instaurant des différences de traitement aux fins de lutter contre l’optimisation fiscale, ce qui constitue un objectif d’intérêt général

Le conseil précise que  « si il admet des différences de traitement ayant pour objet de lutter contre l’optimisation fiscale, les critères instaurés par le législateur pour distinguer les situations qui révèlent une optimisation fiscale des autres situations doivent être objectifs et rationnels

L’OPTIMISATION FISCALE SOUS FORTE SURVEILLANCE
 Les positions du conseil constitutionnel, de la CJUE et du CE
Les pratiques de la France
cliquer pour imprimer avec les liens 

 

 La création de SINGAPORE ON  THAMES se prépare t elle déjà

La position du conseil constitutionnel

"Lutter contre l’optimisation fiscale  constitue
un objectif d’intérêt général"

 décision n° 2012-661 DC du 29 12  2012,
Loi de finances rectificative pour 2012 (III),con 19

 le périmètre de l’avantage fiscal doit être  justifié par les objectifs poursuivis.

Lire les commentaires  et exemples page 11 2019-824 QPC du 31 janvier 2020

A titre d exemple dans la décision  842 du 28 mai 2020 supprimant l’obligation d’obtenir un jugement pout déduire la pension alimentaire versée au conjoint faisant une déclaration fiscale séparée le conseil a precise dans ses commentaires

Puis, examinant l’optimisation fiscale contre laquelle la disposition aurait eu pour objet de lutter, le Conseil a relevé que « le simple fait qu’un contribuable s’acquitte spontanément de son obligation légale sans y avoir été contraint par une décision de justice ne permet pas de caractériser une telle optimisation » ( Décision n° 2020-842 QPC du 28 mai 2020 M. Rémi V. [Conditions de déduction de la contribution aux charges du mariage]paragr. 7))

 la position de la CJUE sur l optimisation fiscale

arrêt du 26. 2. 2019 –   c-116/16 et c-117/16 t danmark et y denmark

81 Si la recherche, par un contribuable, du régime fiscal le plus avantageux pour lui ne saurait, en tant que telle, fonder une présomption générale de fraude ou d’abus , il n’en demeure pas moins qu’un tel contribuable ne saurait bénéficier d’un droit ou d’un avantage découlant du droit de l’Union lorsque l’opération en cause est purement artificielle sur le plan économique et vise à échapper à l’emprise de la législation de l’État membre concerné x

SUR L ABUS DE DROIT

Sur les éléments constitutifs d’un abus de droit et les preuves y afférentes

Lire les considerants page 24  

97 Ainsi qu’il ressort de la jurisprudence de la Cour, la preuve d’une pratique abusive nécessite,

-d’une part, un ensemble de circonstances objectives d’où il résulte que, malgré un respect formel des conditions prévues par la réglementation de l’Union, l’objectif poursuivi par cette réglementation n’a pas été atteint et, ---d’autre part, un élément subjectif consistant en la volonté d’obtenir un avantage résultant de la réglementation de l’Union en créant artificiellement les conditions requises pour son obtention (arrêts du 14 décembre 2000, Emsland-Stärke, C-110/99, EU:C 

le principe de l’interdiction de l’abus de droit trouve à s’appliquer dans des matières aussi variées que la libre circulation des marchandises , la libre prestation des services  la liberté d’établissement   la sécurité sociale   ou encore la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)  

 

La position du conseil d etat 

Il existe un certain nombre de décisions visant expressément l optimisation fiscale

A titre d exemple je cite les conclusions de Mme Anne ILJIC, rapporteure publique dans l affaire   N° 432615  Société Casden Banque populaire SA  4 octobre 2019  

La volonté de limiter l’optimisation fiscale  qui n’est pas en elle-même répréhensible, contrairement à la fraude ou à l’évasion fiscales …-,

Le Conseil constitutionnel la prend régulièrement en compte pour justifier une différence de traitement (par exemple CC, n° 2015-473 QPC du 26 juin 2015 ; CC, n° 2015-475 QPC du 17  juillet 2015) ou l’application rétroactive d’une mesure (par exemple CC, n° 2012-661 QPC du  29 décembre 2012).

 

otimidation fiscale version 3.doc

 

09:35 | Tags : optimisation fiscale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

Écrire un commentaire