06 avril 2016

la guerre fiscale de l’épargne va t elle s' amplifier?

La LETTRE EFI du 29.03 2016 (5).pdf              La LETTRE Du 06.04.16 (1).pdf

mise à jour 6 avril 2016

En février 2016 ; le GAFI a sorti PANAMA de la liste grise dans les  termes suivants Cliquer 

The FATF welcomes Panama’s significant progress in improving its AML/CFT regime and notes that Panama has established the legal and regulatory framework to meet its commitments in its action plan regarding the strategic deficiencies that the FATF had identified in June 2014. Panama is therefore no longer subject to the FATF’s monitoring process under its on-going global AML/CFT compliance process. Panama will work with GAFILAT as it continues to address the full range of AML/CFT issues identified in its mutual evaluation report. 

Le Panama, un paradis fiscal sous protection américaine par S Besson 

La décision du GAFI étonne aussi par sa rapidité. Normalement, un pays passe au moins trois ans avant de pouvoir sortir de la liste grise, selon un fonctionnaire européen. Le Panama n’y est resté qu’un an. Grâce surtout aux Etats-Unis, qui ont activement pris la défense du Panama lors de la réunion plénière du GAFI en février. De quoi alimenter les spéculations, courantes en Amérique latine, sur la protection politique dont a longtemps bénéficié le paradis fiscal panaméen de la part de Washington.

La position de Pascal Saint Amans (cliquer)


 

«Panama a une attitude extrêmement agressive d’obstruction»

Avec la fuite de données qui le vise, Panama récolte le fruit de sa politique de non-coopération en matière fiscale, selon Pascal Saint-Amans de l’OCDE 

 XXXXXXX

Ce 31 mars nos amis du Temps ont diffusé cinq articles de fond confirmant le refus des USA de jouer la transparence fiscale au niveau international

A lire aussi les nombreuses citations de Mr SAINT AMANS 

La guerre fiscale pour gérer l’épargne mondiale au détriment des banques  et des centres financiers  non américains  ne fait que commencer : l’objectif US est de devenir le centre de la gestion offshore à la places des trois forteresses européennes ; la City, Luxembourg et la Suisse et aussi des places asiatiques ou du moyen orient mais avec quelle devise de référence ????

THE DOLLAR IS OUR CURRENCY.IT IS YOUR PROBLEM !

le meilleur moyen de gérer le dollar n'est il de contrôler soi même la gestion des fonds ?

La réponse à cette question nous montre que le problème est autrement plus important que celle de la transparence fiscale des non us résidents

Par ailleurs , existe t il une arrière pensée politique pour inciter le conseil fédéral suisse à remettre - to delay- l'application des accords d’échanges automatiques notamment avec l'UE comme il en a le droit ? Que va faire notre génie de la CITY , et ses très très nombreux alliés en cas de victoire du BREXIT ?

La liste OCDE (16.02.16) des 80 états s’étant "engagés" à adopter  l 'échange automatique

2015 Secrecy Ranking   See full index here

ET  quid du Forum Fiscal de juin qui devrait mettre la Suisse dans le liste II ? Comment va voter l'INDE à qui la suisse refuse de remettre des renseignements sur des comptes volés ?

Ces prises de position confirment donc notre position qui ne faisait que reprendre notamment celle du FMI 

Le nouveau paradis fiscal du monde: les USA by BLOOMBERG 

Le FMI met les USA sur la sellette fiscale internationale 

Le rapport OCDE sur les USA  est il complaisant ? 

L’anomalie fiscale américaine n’a que trop duré par S BESSON

Notre ami Sylvain Besson pousse un coup de gueule équilibriste politique sur les canyons fiscaux et autres   qui existent  entre les obligations imposées aux banques non américaines et l’absence d’obligations identiques pour les us banks

Sa conclusion :

« les USA  doivent la mettre en pratique chez eux, sans quoi les progrès accomplis depuis quinze ans en termes de transparence financière seront mis en péril. »

 

I Sous pression, le paradis fiscal américain promet de s’amender par S BESSON 

L’OCDE critique ouvertement les lacunes des Etats-Unis en matière de coopération fiscale. Par S Besson

Le temps où l’organisation ignorait le problème est révolu. Mais cela suffira-t-il à faire vraiment bouger Washington?

Extrait d'un document (283 p )de réflexion "non compulsory " de l IRS de février 2016 (note P MICHAUD le sénat n'en veut pas )

Provide for reciprocal reporting of information in connection with the implementation
of the foreign account tax compliance act page 202

The proposal would require certain financial institutions to report the account balance (including, in the case of a cash value insurance contract or annuity contract, the cash value or surrender value) for all financial accounts maintained at a U.S. office and held by foreign persons.

The proposal would be effective for returns required to be filed after December 31, 2017.  

Les USA pratiquent leur  traditionnelle realpolitik sans se soucier du degré de moralité de leurs clients non résidents comme l’explique très clairement S Besson

 

II Les Etats-Unis, refuge de la dernière chance pour l'argent des paradis fiscaux

Pars Sylvain Besson   MAIS cliquez

 

III Les sept péchés fiscaux des Etats-Unis par S Besson

Pourquoi les Etats-Unis sont-ils considérés comme plus attrayants pour les fonds non déclarés que les paradis fiscaux traditionnels? Explications point par point

 

IV Sioux Falls, Dakota du Sud, le petit paradis fiscal dans la prairie 
par Stéphane Bussard,

En raison d'une fiscalité très avantageuse, le Dakota du Sud attire les fortunes du monde entier sans se soucier des normes de transparence de l'OCDE

 

 

 

07:17 Publié dans Echange automatique FATCA, Suisse, USA et IRS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.