08 novembre 2015

Tax justice ; transparence fiscale ; des progrès

tax justice.jpg

Les lettres fiscales d'EFI Pour lire les  tribunes antérieurs  cliquer

Pour les recevoir inscrivez vous en haut à droite  

Signe des progrès réalisés dans la lutte contre l’évasion fiscale,

 l’association britannique Tax Justice Network (TJN),

pourtant réputée pour sa sévérité, ouvre son nouveau rapport
par des félicitations. 

Dans son classement réalisé tous les deux ans de l’indice de l’opacité financière, publié lundi 2 novembre, elle souligne que « le score de la plupart des pays s’est amélioré et quede vraies mesures ont été prises »  

2015 Secrecy Ranking

Pour lire le score complet cliquez

 

1.

Switzerland

2.

Hong Kong

3.

USA

4.

Singapore

5.

Cayman Islands*

6.

Luxembourg

7.

Lebanon

8.

Germany

9.

Bahrain

10.

United Arab Emirates (Dubai)

11.

Macao

12.

Japan

13.

Panama

14.

Marshall Islands

15.

United Kingdom*

* British overseas territory or crown dependency. If Britain's network were assessed   together, it would be at the top. 

 

 

 

 

Some improvements, but USA is a worry

« Notre analyse révèle que les États-Unis est la juridiction la plus préoccupante,
les États-Unis est l'un des rares dont le score s’est aggravé après 2013. »

Cette analyse recoupe celle de nombreux observateurs ainsi que notamment l’analyse du FMI                                  

  l'analyse du FMI sur la transparence fiscale aux USA 

Le score pays par pays
avec note technique

 Le pays qui a fait le plus de progrès est le Luxembourg (cliquez)Le Grand-Duché est passé de la deuxième à la sixième place désormais derrière la Suisse, Hong Kong, les États-Unis, Singapour et les îles Caïmans

 

Quant à la suisse , malgré les titanesques efforts de sa future ex ministre de finances et de ses "fidèles"  alliés  , elle n' a pas -encore -réussi à séduire les amis du génie de la City qui continuent à la blackbouler  (cliquez) mais restons prudents; Guillaume Tell pourra bien un jour se réveiller...alors que le le projet de révision du secret bancaire en suisse est définitivement enterré

Des propositions réelles sont prises pour limiter le secret bancaire, comme l'OCDE met en place un système d'échange automatique d'informations (AIE  L'UE est en train de démonter les  sociétés  coquilles  par la création de registres centraux des véritables propriétaires  et rendre cette information accessible à toute personne ayant un intérêt légitime. L'UE exige également que les multinationales fournissent des données financières pays-par-pays. 

Mais attention, nous sommes encore au niveau des propositions virtuelles alors que les décisions fiscales dans l’UE doivent être prises à l’unanimité et que les lobbies menés par nos quatre big four  et ce avec l’assistance  d’anciens responsables  des administrations financières et fiscales nationales ou européennes et ce sans aucune contrainte déontologique c'est à dire sans aucun respect de leurs fonctions antérieures !!!

 

le système de rémunération prélevé par les Big Four dans le cadre de leurs missions de conseil en optimisation fiscale 

Responsabilité des conseils dans l'évasion fiscale ; le rapport britannique sur PwC 

"Tax avoidance: the role of large accountancy firms report " by the UK Parliament 

La prochaine loi sur la transparence financière devrait traiter de la question lancinante mais totalement tabou des remerciements futurs pour services passés !!!!!, pratiques de plus en plus fréquentes mais incontrôlables . 

 

 

10:54 Publié dans a secrets professionnels | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.