15 septembre 2016

STDR Durcissement des pénalités à compter du 14.09.16

Pour recevoir la lettre EFI , inscrivez vous à droite en haut

Lettre EFI du 19 septembre 2016

 

 

Lors de la réunion annuelle du  Comité national de Lutte contre la Fraude (cliquez) tenue a BERCY le 14 septembre 2016, nos ministres de BERCY ont informé nos écureuils cachotiers de l’augmentation des pénalités fiscales 

 

Pour info complémentaire 

Fraude fiscale: Jérôme Cahuzac sera fixé sur son sort en décembre par R WERLY

 

Lire le rapport page 14

Dans sa décision n° 2016-554 QPC du 22 juillet 2016, le Conseil Constitutionnel a censuré l'amende proportionnelle de 5 % qui était appliquée pour non déclaration de compte détenu à l'étranger lorsque les avoirs dépassent 50 000 €. Michel SAPIN et Christian ECKERT prennent acte de cette décision. Pour autant, les conditions dans lesquelles les contribuables détenant des avoirs non déclarés à l'étranger peuvent se mettre en conformité avec le droit sont déséquilibrées par les effets de la décision du Conseil Constitutionnel. Elles doivent donc être revues.

Dès lors, en contrepartie de l'amende proportionnelle de 5 % qui ne sera plus appliquée, le barème des pénalités fiscales appliquées est augmenté : les pénalités fiscales sont portées de 15 % à 25 % pour les fraudeurs dits « passifs » (Note EFI soit une augmentation de 70%)et de 30 % à 35 % pour les fraudeurs dits « actifs » (Note EFI soit une augmentation de 34% °, s’agissant des demandes de régularisation déposées à compter de ce jour (14 septembre 2016)

 

la circulaire officielle du 14 septembre 2016 

à noter le plafonnement de l'amende fixe

 

UN POINT SUR LES AMENDES POUR NON DÉCLARATION DES TRUSTS

un recours pour excès de pouvoir,avec QPC , a été déposé devant le conseil d état pour voir annuler les amendes  de 12.5% imposées au trusts

Plusieurs recours gracieux en demande de remboursement des amendes payées avant le 22 juillet sont en cours de dépôt 

PAR AILLEURS, le CNLF a adopté un plan pluriannuel sur trois ans de lutte contre la fraude fiscale et sociale afin de prendre en compte la maturité du dispositif et de renforcer le caractère stratégique de ses actions.

Ce plan se décline en cinq axes : lire le communiqué 

Adapter les processus de contrôle aux mobilités internationales,

Optimiser la gestion et la sécurisation de l’information numérique,

Renforcer la lutte contre la fraude documentaire et identitaire,

Développer des cartographies des risques,

Améliorer les techniques d’investigation, l’effectivité des sanctions et le recouvrement. 

RAPPORT 2016 DU COMITE NATIONAL CONTRE LA FRAUDE 

 

Intervention de Michel Sapin - Comité national de Lutte contre la Fraude -  

Intervention de Christian Eckert - Comité national de Lutte contre la Fraude 

07:08 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Écrire un commentaire