16 octobre 2020

LES RECOMMANDATIONS DU FMI et le COVID (à suivre )

FMI.jpgLe mercredi 15 avril 2020’

d abord sauver les vies humaines coûte que coûte

8 octobre 2020

plus de confinement pour une reprise plus rapide

21   octobre 2020

l’orthodoxie budgetaire c'est finie 

 

X X X X X

 

3eme recommandation (octobre 2020)

l’orthodoxie budgetaire c'est finie 

La crise Lehman avait tué l'orthodoxie financière, le marché n'a pas toujours raison. Le Covid anéantit l'orthodoxie budgétaire. 

L’Europe doit continuer de soutenir énergiquement la reprise

 Alfred Kammer  le 21 octobre 2020

Les conséquences économiques de la pandémie sont énormes. Selon les prévisions du dernier rapport sur les Perspectives économiques régionales pour l’Europe,

le PIB de l’Europe diminuera de 7 % en 2020. La reprise sera inégale et partielle. Si le PIB réel devrait rebondir de 4,7 % en 2021, il restera inférieur de 6,3 % aux projections établies avant la pandémie, ce qui représente une perte de PIB de près de 3 000 milliards d’euros, qui ne sera pas récupérée à moyen terme pour une large part.

 FMI : qu'il est loin le temps de la rigueur

Par Éric Le Boucher

 

Dans les pays riches, la condition générale est que la croissance reste supérieure aux taux d'intérêt, ce qui signifie deux consensus politiques fondamentaux : il faut de la croissance, il ne faut pas d'inflation, donc maintenir la concurrence du commerce extérieur. En France, on raconte le contraire à l'opinion publique mais c'est le succès du libéralisme qui rend la dette soutenable.

 

1er recommandation (avril 2020)

le FMI  avait  rendu son premier  rapport sur la stratégie financière  à suivre par les pouvoirs publics pour redémarrer l économie

Sa strategie ; d'abord sauver des vies, ensuite assurer le "recovery,
 ensuite seulement "viabiliser la dette

2eme recommandation 'octobre 2020)

Dans son rapport du 8 octobre 2020 , le FMI conclut qu’il est possible de concilier la protection de la santé publique et la prévention d’un déclin économique prolongé. 

Certes, le confinement a des coûts à court terme, mais il peut entraîner une reprise économique plus rapide car il réduit les contaminations, et donc l’ampleur de la distanciation physique choisie. 

Publié le jeudi 8 octobre  2020 , le chapitre II du rapport du FMI sur les perspectives économiques mondiales suggère que le confinement généralisé pourrait avoir un impact net positif sur l’économie par rapport à d’autres mesures.

  Il sera important de conduire des recherches sur les effets à moyen terme des confinements et la robustesse de nos constats à mesure de l’évolution de la pandémie et de l’expansion du corpus de données disponibles.

 

 

 

04:12 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

Écrire un commentaire