02 septembre 2009

OCDE:Forum 2009 sur l’échange de renseignements à des fins fiscales

Note EFI: la photo is not a tax loophole... but only the genuine "los cabos loophole" !

 

los cabos.jpgOCDE le forum 2009 sur l’échange de renseignements à des fins fiscales

coopération fiscale 2009

 

Dernieres nouvelles : The meeting has been transferred to Mexico City because of the threat of severe damage posed by Hurricane Jimena.

 

Le compte rendu du forum

 

Le forum de LOS CABOS

 

Les "GLOBAL TAX FORUM"

 

Les tribunes EFI sur l'échange de renseignements

 

OECD Puts Tax Cheats on Radar (wsj)

 

le régime fiscal du mexique

 

Où se trouve donc Los Cabos ?  cliquer

Les représentants de plus de 100  pays ont été invités à se réunir à Los Cabos, au Mexique, les 1er et 2 septembre pour  décider des prochaines étapes d’une campagne mondiale ayant pour but d’améliorer la transparence et l’échange de renseignements bancaires et de renseignements sur la propriété à des fins fiscales.

Sous la présidence du Ministre des Finances du Mexique, Agustin Carstens, et avec la participation du Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, les participants à la réunion de Los Cabos examineront des propositions en vue d’établir une nouvelle structure de gouvernance et de nouvelles méthodes de travail pour le Forum mondial de l’OCDE sur la transparence et l’échange de renseignements.

L’un des grands thèmes de leurs discussions  portera sur  les modalités de mise en place d’un solide mécanisme d’examen  par les pairs visant à assurer la pleine application des normes internationales élaborées à l’OCDE et  à présent adoptées presque partout dans le monde. 


Ces derniers mois, grâce aux pressions exercées par le G20 pour renforcer la lutte contre la fraude fiscale, plusieurs dizaines de pays et de territoires ont pris des mesures pour se conformer à ces normes.

 Les conventions bilatérales ont été révisées et un grand nombre de nouveaux accords d’échange de renseignements fiscaux ont été signés ou sont  en cours de négociation.

L’OCDE suit de près ces évolutions et a publié le 2 avril 2009 un rapport d’étape, régulièrement mis à jour depuis lors

 

Pour les particuliers, les banques et les entreprises, ces normes se traduisent par l’obligation de tenir une comptabilité et des registres fiables et de donner accès aux renseignements sur la propriété usufruitière et les opérations bancaires. Une fois mises en œuvre, elles permettront aux autorités fiscales d’identifier les fraudeurs en obtenant des renseignements  grâce à la coopération avec les autorités d’autres pays.

Le Forum mondial, qui surveillera ce processus, a été fondé en 2000 comme instance mondiale fédératrice  pour la coopération sur les questions de transparence et d’échange de renseignements et  rassemble actuellement plus de 80 pays et juridictions. De nouveaux participants, appartenant aussi bien au monde développé qu’au monde en développement, sont invités à ces travaux

Les commentaires sont fermés.