26 septembre 2012

USA Vers une renaissance industrielle ?

USA RENAIISANCE.jpgMADE IN AMERICA

 

Le gaz de schiste américain, clé du contre-choc énergétique mondial
Pierre-Alexandre Sallier ,Le Temps  pour lire cliquer

Aux Etats-Unis, la révolution du gaz de schiste est devenue une variable économique et industrielle clé: inexistante il y a dix ans, cette source d’énergie fournit le quart des besoins du pays. Son abondance a divisé par plus de cinq le prix du gaz en cinq ans.

X X X X X

le rapport 2012 du BOSTON CONSULTING GROUP

CLIQUER

U.S.-Based Manufacturers Stand to Capture 2 to 7 Percent of Western European and Japanese Exports Due to Lower Labor and Energy Costs, BCG Research Finds

Labor and energy costs will be especially important sources of U.S. competitive advantage in manufacturing. Adjusted for differences in worker productivity, which is considerably higher in the U.S., average labor costs of the other large developed economies will be 20 to 45 percent higher than those of the U.S. Only a decade ago, the same U.S. worker cost only 12 percent less than the average factory worker in Europe.

Inexpensive natural gas will also boost U.S. competitiveness. For the foreseeable future, thanks to the recovery of vast U.S. underground gas deposits of shale, natural gas is likely to remain 50 to 70 percent cheaper in the U.S. than in Europe and Japan, BCG predicts. “That will translate into significantly lower costs for electricity generation, for fuel used to power industrial plants, and for feedstock used across many industrial processes,” said Justin Rose, a BCG principal and coauthor.

 XXXXXXX


 

MARS 2012

Return of Manufacturing from China, Rising
Exports Could Create Up to 3 Million Jobs in the U.S.

cliquer

Le différentiel salarial n'est plus un argument suffisant pour continuer à fabriquer en Chine. Les entreprises américaines commencent à relocaliser. Une tendance qui devrait s'accentuer, selon le Boston Consulting Group.

C'est, peut-être, la nouvelle tendance. Baptisée de ce côté de l'Atlantique « insourcing », « onshoring » ou encore « reshoring »,

elle consiste, pour les entreprises, à rapatrier une partie de leur production manufacturière de Chine. A partir de 2015, il sera plus économique de fabriquer des biens en Amérique plutôt qu'en Chine, estime le deuxième rapport du Boston Consulting Group (BCG) sur cette question. La hausse des salaires chinois (18 % en moyenne chaque année jusqu'en 2015), les surcoûts logistiques qui résultent d'une production en Asie, et l'amélioration de la productivité aux Etats-Unis sont autant d'arguments qui poussent en ce sens

Barack Obama, qui visitait le mois dernier l'usine de Master Lock qui a récemment créé 100 emplois dans son usine de Milwaukee aux dépens de son usine chinoise, ne cesse de supplier les industriels de relocaliser sur le territoire national. «  Nous avons une excellente opportunité de ramener notre fabrication ici, et nous devons la saisir », a affirmé le président qui a fait de «  Made in America » l'un des slogans de sa campagne.

 

 

L’analyse de Virginie ROBERT (Les ECHOS)

 

19:44 Publié dans USA et IRS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Commentaires

Le gaz de schiste : "une variable économique et industrielle clé". Quid de l'impact environnemental de la production de gaz de schiste (méthode par fracturation hydraulique ou autres)?

Quand l'environnement deviendra impropre à l'habitation humaine, pouvez-vous me dire quelles "variables" resteront à ajuster?

Écrit par : eleam | 18 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.