08 août 2019

Assistance administrative et demande collective à la Suisse par l 'Italie

Le tribunal fédéral avait autorisé l’ouverture de l assistance fiscale administrative pat la demande collective de la France

UBS : la demande d 'assistance par la France admise par le tribunal federal le 26 juillet 2019

Le Tribunal fédéral a décidé vendredi 26 juillet que la banque UBS devra livrer les données personnelles de ses clients à l’Etat français

Le fisc italien exige à son tour des données de clients d'UBS

Après le  jugement du Tribunal fédéral qui autorise le transfert de données vers la France, les autorités italiennes font leur demande 

Par courrier du 6 décembre 2018, l’Agenzia delle Entrate, Ufficio Cooperazione Internazionale, Italie, a adressé à l’AFC une demande d’assistance administrative selon l’art. 27 de la Convention du 9 mars 1976 entre la Confédération suisse et la République italienne en vue d’éviter les doubles impositions et de régler certaines autres questions en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune  

Cette demande a été publiée dans la feuille fédérale du 6 août 2019

FF 2019 5211 
Communication de l’Administration fédérale des contributions (AFC) – Assistance administrative

Les autorités italiennes requièrent des informations sur des personnes «physiques dont le nom n'est pas connu». Ces dernières auraient détenu un ou plusieurs comptes non déclarés auprès d'UBS Suisse alors qu'elles étaient résidentes en Italie. Les faits remonteraient à une période comprise entre février 2015 et décembre 2016, soit avant l'entrée en vigueur de l'échange automatique de renseignements avec l'Union européenne. 

UN ÉNORME ET LONG TRAVAIL ADMINISTRATIF A PRÉVOIR

la loi fédérale du 28 septembre 2012 sur l’assistance administrative

Assistance administrative internationale en matière fiscale (CDI CH-FR)

Pour pouvoir transmettre ces données ,une fois l’ autorisation d’assistance donnée par le tribunal , l’AFC doit nécessairement rendre préalablement une décision individuelle (ce qu’elle n’a pas encore fait pour la grande majorité de ces 40 000 comptes français ) ou obtenir du titulaire du compte son consentement écrit.

Les informations qui seront communiquées par l’AFC porteront sur l’identité, la date de naissance et l’adresse du titulaire du compte et/ou ayant droit économique, ainsi que le solde du compte au 1er janvier des années 2010 à 2015

Toute décision de l’AFC doit ensuite être notifiée à la personne concernée, soit auprès d’un représentant en Suisse si le contribuable   en a désigné un, soit par voie postale à l’adresse  connue de la personne concernée ou, à défaut, par publication officielle dans la Feuille fédérale (support de communication du fisc suisse consultable sur internet).

Cette décision est toujours susceptible de recours auprès du tribunal administratif suisse de première instance dans un délai de trente jours.

 

 

08:59 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Écrire un commentaire