16 décembre 2017

les conventions fiscales modèles OCDE(màj décembre 2017) et le principe de subsidiarité

ocde.jpg Pour recevoir la lettre d’EFI cliquez en haut à droite
Les lettres fiscales d'EFI Pour lire les  tribunes antérieures  cliquer

 

les tribunes EFI sur l'OCDE

 

FATCA USA FRANCE la mise en application
q
uid de la réciprocité (RM du 29.09.17)

 

 

Modèle de convention fiscale

concernant le revenu et la fortune 

cliquer

 Le principe de subsidiarité

D’abord analyse de l  application du droit interne
Ensuite l’analyse de l’application du traite
Si le traité s’applique, il prime le droit interne
Enfin primauté su droit européen sur un traité bilatéral
Union Européenne et OCDE : leurs pouvoirs sont ils concurrents ou complémentaires ?
 

Le principe du droit fiscal français de subsidiarité des conventions fiscales internationales 
  Par CLOUTÉ Alexandra

Conseil d'État, 9ème / 10ème SSR, 12/03/2014, 362528, Publié au recueil 

Si une convention bilatérale conclue en vue d'éviter les doubles impositions ne peut pas, par elle-même, directement servir de base légale à une décision relative à l'imposition et si, par suite, il incombe au juge de l'impôt, lorsqu'il est saisi d'une contestation relative à une telle convention, de se placer d'abord au regard de la loi fiscale nationale pour rechercher si, à ce titre, l'imposition contestée a été valablement établie avant de déterminer si cette convention fait ou non obstacle à l'application de la loi fiscale, il appartient néanmoins au juge, après avoir constaté que les impositions qu'une entreprise a supportées dans un autre Etat du fait des opérations qu'elle y a réalisées seraient normalement déductibles de son bénéfice imposable en France en vertu de la loi fiscale nationale, de faire application, pour la détermination de l'assiette de l'impôt dû par cette entreprise, des stipulations claires d'une convention excluant la possibilité de déduire l'impôt acquitté dans cet autre Etat d'un bénéfice imposable en France. Il en va ainsi, alors même que la convention prévoirait par ailleurs un mécanisme de crédit d'impôt imputable sur l'impôt français, dont cette entreprise ne serait pas en mesure de bénéficier du fait de sa situation déficitaire au cours de l'année en cause, dès lors que la convention interdit la déduction en toutes circonstances.

CONCLUSIONS  LIBRES de M. Frédéric ALADJIDI, rapporteur public

lire aussi

CE, Assemblée, 28 juin 2002, Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie c/ Sté Schneider Electric, n° 232276,

CE, 20 novembre 2002, S.A. Etablissements Soulès et Cie, n° 230530,

CE, 12 juin 2013, Société BNP Paribas, n° 351702,

 

 

MISE A JOUR DECEMBRE 2017 

OCDE l’échange automatique : la liste a jour 13 décembre 2017

 

Mise à jour 2017 du Modèle de Convention fiscale de l’OCDE

 Le 21 novembre 2017 le Conseil de l’OCDE a approuvé le contenu de la mise à jour 2017 du Modèle de Convention fiscale de l’OCDE (le Modèle OCDE). La mise à jour 2017, approuvée par le Comité des affaires fiscales le 28 septembre 2017, sera intégrée dans une nouvelle version du Modèle OCDE qui sera publiée dans quelques mois.

xxxxxx

Modèle de Convention fiscale concernant le revenu et la fortune 2014
(Version complète)
 

Modèle de convention fiscale concernant le revenu et la fortune : Version abrégée 2014 

Cette publication est la neuvième édition de la version complète du Modèle de Convention fiscale concernant le revenu et la fortune publié par l’OCDE. Cette édition contient le texte intégral du Modèle de Convention fiscale concernant le revenu et la fortune tel qu’il se lisait le 15 juillet 2014, y compris les articles et les commentaires correspondants, les positions des économies non membres, la Recommandation du Conseil de l’OCDE, les notes historiques (remontant désormais jusqu’à 1963), la liste détaillée des conventions conclues entre les pays membres de l’OCDE et les rapports antérieurs.

 

 Convention concernant l'assistance administrative
 mutuelle en matière fiscale

Convention concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale
(Màj octobre 2017)

 La Convention a été élaborée par le Conseil de l'Europe et l'OCDE en 1988 et a  été amendée en 2010 par un Protocole. La Convention est l'instrument multilatéral le plus complet  et offre toutes les formes possibles de coopération fiscale pour combattre l'évasion et la fraude fiscales, une priorité pour tous les pays.

A l'heure actuelle, 114 juridictions participent à la Convention, parmi lesquelles 15 juridictions sont couvertes par extension territoriale. Ceci représente en large éventail de pays comprenant tous les pays du G20, les BRIICs, tous les pays OCDE, les centres financiers les plus importants et un nombre croissant de pays en voie de développement.

Tableau des juridictions participantes

 

 

Le modele OCDE (1982) de convention sur les successions   

UE droits de succession transfrontaliers

 

16:01 Publié dans OCDE | Tags : le principe de subsidiarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.